Soft power

www.icloud.com/notes/0c5crnUi1WyHF3awigjdnWpbg

« Je n’ai pas peur du malheur qui nous accable,

autant que de s’y être habitué au point de s’avoir fait une raison »,

Mgr Nikolai Velimirović prisonnier au camp de Dachau

Soft Power du marketing infantilisant, avec la crétinisation des élites instruments de l’oligarchie libérale, au moyen d’une démagogie de gauche post-moderniste, destiné a masquer la brutale réalité de l’abime exponentiel entre infime minorité de richesses insensées et l’appauvrissement de toutes les autres couches de population. L’écrasante domination de la fausse conscience avec son nihilisme cynique en tant que signe distinctif d’un monde sans foi ni loi, d’une jungle déshumanisé ayant perdu tout compas éthique et dont la morale prétendument humanitaire se joue de tout scrupule au prix de profits faramineux exemptés d’imposition pécuniaire, de limites légales et morales pour les privilèges de la pensée unique dépassant de loin les visions d’Orwel et de Huxley.

L’industrie de consentement, de conditionnement médiatique, flatterie insidieuses de faiblesses, vanités et autres dévoiements d’esprit et de bon sens, n’ont point de limite dans l’éventail de corruption de tout ce qui donne un sens a l’humanité et à la communauté humaine.

Le changement pour le changement n’ayant de sens que dans la régression de toute valeur éthique, attelé au service de valeurs hypocritement proclames, afin de masquer la fuite en avant de la boulimie mercantile sans limite. Le consommateur consommé en valeur marchande, négocié en parts de marché, usé et abusé jusqu’aux dernières resources.

Le monde dont la profession de foi résiduelle n’avait d’autre sans que le profit engendré par le progres technologique, s’achemine dans une saturation d’autosuffisance et d’épuisement de resources naturelles, qu’il s’obstine d’anéantir a satiété de sa nécromancie. Aboutissant a un non sens obsessionnel au point de bannir la notion même de progres de son vocabulaire, cet humanisme de sous-sol imbu de manipulations et gavé de l’intox fait de sentiments factices est en voie d’auto-dégradation et de mystifications auto-appliqué, ce à quoi le bon sens se fait d’autant plus réfractaire.

L’orgueil et l’arrogance de cette « communauté internationale » auto-proclamé par l’hybris d’une domination depuis trop longtemps usé et abusé jusqu’a la corde, s’épuise a maintenir le reste de l’humanité soumise a sa loi de fausse conscience, alors que son délais d’utilité est périmé dès le moment de son climax survenu avec l’effondrement du feu monde bipolaire. Ayant abouti a une sorte de synthèse de totalitarismes de gauche et de droite qui ont endeuillé le si long XXe siècle, son rejeton ne peut aboutir qu’à une auto-suppression, ce dont il s’emploie avec un zèle toujours croissant, afin de faire place à une humanité riche de ses expériences et des héritages aussi différents que complémentaires, dans un respect mutuel et une tolérance aussi précieuse que déficiente du monde obsolète qu’elle laissera aux oubliettes de l’histoire.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s